27. août, 2014

L’effrayant balbutiement du Vatican devant la souffrance et la persécution des chrétiens

Source: La voix de la Russie

L’effrayant balbutiement du Vatican devant la souffrance
 et la persécution des chrétiens

L’État islamique du Levant continue de persécuter des milliers des chrétiens au Proche-Orient : la réponse des autorités romaines étonne pour sa réticence et pour son manque de réalisme et de principes clairs.

 

Dans l’avion de retour de la Corée du Sud à Rome, le Pape François a répondu aux journalistes sur le massacre des chrétiens en Irak. Il a affirmé que pour stopper le jihadistes « il ne faut pas bombarder, ni faire la guerre, mais les arrêter », et que la décision sur une intervention au Proche-Orient doit être remise aux Nations-Unis, c’est-à-dire justement à l’organisation qui pendant soixante-dix ans s’est montrée totalement incapable de gérer tout conflit et qui mène aujourd’hui une politique violemment opposée aux principes chrétiens, du soutien à l’avortement jusqu’à l’idéologie du genre. D’ailleurs, comment arrêter des combattants cruels et puissants tel que les jihadistes en Irak sans une action militaire (« ni bombarder, ni faire la guerre »), c’est un mystère dépassant en même temps la raison et la foi.

La suite ici: La voix de la Russie