1. sept., 2014

La religion conciliaire

Source: Eschaton

Depuis Vatican II une refonte complète de la religion catholique a été opérée, au point qu’il semble toujours plus légitime de parler de « nouvelle religion ». Suite aux nouveautés introduites le cardinal Benelli a d’ailleurs été le premier à reconnaître, pour s’en réjouir, qu’il existait désormais une religion conciliaire. Peu avant de mourir il déclarait en effet «  En somme, nous avons maintenant la religion conciliaire ».

Voici la liste des nouveautés introduites :

-          Nouveau Saint Office (remplacé par la Congrégation pour la doctrine de la foi)

-          Nouvelle messe ( 3 avril 1969)

-          Nouveau calendrier ( 1969)

-          Nouveau bréviaire ( 1969-1970)

-          Nouveau « Notre Père » (1970)

-          Nouvelles huiles saintes ( 1971)

-          Nouveaux sacrements : ordre (1968), Baptême (1969), mariage (1969), confirmation (1971), extrême onction (1972), pénitence (1973)

-          Nouveau droit canon (1983)

-          Nouveau catéchisme (1992)

-          Nouveau rosaire (1995)

-          Nouveaux exorcismes (1999)

-          Nouveau chemin de croix(1999)

-          Nouveau martyrologe( 2001)

-          Nouveau procès de béatification et de canonisation

-          Nouvelle vulgate

A ces nouveautés s’ajoutent les décisions prises en rupture avec l’enseignement non couvertes par l’infaillibilité pontificale:

La liberté religieuse, doctrine condamnée par les papes antérieurs à Vatican II

L’œcuménisme, condamné par Léon XIII et Pie XI ( Mortalium animos)

La « collégialité », condamnée par saint Pie X.

Toutes ces nouveautés et décisions sont à la source de la confusion abyssale qui règne dans l’esprit de la majorité des catholiques et ont produit des divisions stériles alors que plus que jamais l’ennemi met en oeuvre son programme dévastateur et mortel pour les âmes. Il n’est donc pas compliqué de comprendre qui en est l’instigateur.